L’histoire de Gabriel Voisin

voisin02.jpg  avion02.jpg  avion01.jpg  voisin01.jpg  voisin03.jpg

Gabriel Voisin, né le 5 février 1880, fils de Georges Voisin.
L’histoire à retenu l’aviation et l’auto comme deux développements caractéristiques du 20ème siècle.

A titre de pionner et de 1er constructeur mondial d’avions, Gabriel Voisin avait déjà acquis en 1918 le droit à l’histoire. A la fin de la guerre, la conversion automobile de la société des Aéroplanes G. Voisn, qui produira plus de 10 000 véhicules entre 1919 et 1939, avait déjà suffi à inscrire le nom de Gabriel Voisin dans le livre des grands constructeurs.

En 1900, Gabriel est engagé comme dessinateur à l’exposition universelle de Paris, il y rencontre Clément Ader, renforçant ainsi sa passion pour l’aéronautique. Entre 1901 et 1902, Gabriel, de retour dans la région lyonnaise, effectue avec Charles des études en aéronautique.      
En 1906, ils créent la première firme d’aviation au monde : LES FRERES VOISIN. Vers la fin de 1917, Gabriel Voisin se trouve à la tête d’une puissante machine militaire dans son atelier de Billancourt.

De 1919 à 1925, Voisin s’est affirmé incontestablement comme le constructeur original et d’avant garde de voiture de luxe.
Le hasard fut principalement à l’origine de cette reconversion. Voisin avait toujours aimé les voitures, son besoin d’investir les royalistes reçues sur la  Certes la construction d’avions de guerre le poussait vers ce secteur. Cependant il ne renonce pas tout à fait à l’aéronautique : il collabore à de nombreux projets tel le développement d’un avion de type « canard ».

Dès 1921, ses positions sur l’aérodynamisme, la tenue de route, le freinage, la sécurité appartenait au monde moderne.
On lui remet le 18 mai 1965, la légion d’honneur (grand officier). Certes la Télévision régionale était là, quelques personnalités des environs, mais on peut regretter le fait que Gabriel Voisin n’ait pas eu tous les honneurs qu’il était en droit de recevoir.

Ensuite il se rendra à Ozenay au « Moulin ». Gabriel Voisin décède le jour de Noël 1973 à l’âge de 94 ans. Il repose au cimetière du Villars près de Tournus et surtout près de sa Saône.

 Charles Voisin (1882-1912)

IIl particpe aux inventions mécanique de son frère, bateau à voile et à vapeur, automobile artisanale en 1906, puis au planeur et avion.
Pilote très habile, alors que son frère ne partage pas ce talent, il essai tous les prototypes créés par la marque.
Lorsqu’en 1908 la société des Aéroplanes G. Voisin commencera à être autonome.
Charles constituera un groupe de démonstration avec Garros, Audemas et Barrier et montera des meetings aériens dans toute la France.
Hélas un accident de la route près de neuilly-sur-Saône, met fin à une carrière talentueuse le 26 septembre 1912.

Laisser un commentaire